Le massage Amma

Le massage Amma est un massage bien-être assis pratiqué sur une chaise ergonomique qui existe depuis un millénaire dans les médecines traditionnelles japonaise et chinoise.

À l’origine, il s’appelait Anma, du japonais An : pour maintenir la main et Ma pour : frotter.

Son principe est donc de prévenir et maintenir la santé en soulageant par le toucher.

Le massé est habillé et reçoit une danse d’enchainement de pressions, d’étirements, de percussions et de balayages qui s’apparente au Shiatsu.

La zone travaillée est la partie haute du corps allant des épaules vers le dos, de la nuque vers les hanches, des bras vers les mains pour terminer à la tête.

La séance qui dure entre 15 et 30 minutes s’adapte parfaitement en entreprise car elle demande peu de temps (celui d’une courte pause), peu d’espace, peu ou pas de matériel selon si le masseur apporte sa chaise et le tout à un moindre coût.

Les effets sont immédiats et d’autant plus significatifs si la pratique est régulière (1 à 2 fois par semaine).

En choisissant d’ « offrir » ce massage à vos collaborateurs vous participerez à leur bien-être et à augmenter leur concentration et créativité.

Ses nombreux bienfaits :

  • Apporte une relaxation profonde et générale : détente physique, mentale et émotionnelle
  • Élimine le stress, la fatigue, les tensions, les blocages et les douleurs musculaires
  • Stimule les méridiens d’acupuncture et active la circulation d’énergie dans le corps 
  • Dynamise l’organisme : meilleure énergie, meilleure concentration, meilleure performance
  • Renforce le système immunitaire : élimination des toxines et amélioration du tonus

Comme tous massages, il y a des précautions et contre-indications : 

Précautions :

  • Blessure, hernie discale, tendinite, fracture…
  • Crise aigue d’arthrose, arthrite
  • Affections cutanées couvrantes ou contagieuses (oedème, eczéma infecté, dermatose…)
  • Maladies infectieuse, virale, contagieuse
  • Femme enceinte avant 3 mois (et après, massage léger)

Contre-indications :

  • Troubles cardiaque (porteurs de pacemaker, artériosclérose…)
  • Troubles nerveux (épilepsie…)
  • Ostéoporose
  • Phlébite récente
  • Diabète important
  • Fibrome, tumeur, chimiothérapie
  • Forte fièvre
  • Suite intervention chirurgicale majeure