Prendre rendez-vous en ligne

Thé, café et chocolat

Quel est le point commun du thé, du café et du chocolat ? 

Ils sont appréciés pour leurs effets stimulants, odorants et rassurants mais ils contiennent aussi une molécule toxique : la caféine.

La caféine est un alcaloïde qui a cet effet dynamisant trompeur car en réalité, il est la résultante de notre organisme qui tente de rejeter ce poison.

Cet effet « boost » n’aura qu’une durée très limitée car ce toxique non reconnu par l’organisme va, en puisant l’énergie stockée dans nos réserves, créer une fatigue, un coup de pompe qui va re déclencher l’envie d’un autre « shoot » : un deuxième café, puis un troisième…

La caféine n’est pas seulement présente dans le café, elle l’est aussi dans le thé (y compris le thé vert), dans le chocolat et on la trouve également dans certaines plantes comme le maté, le guarana, et les sodas, les boissons énergisantes…

Il faut savoir que la caféine obtenue de la graine de café sera plus puissante que la caféine obtenue de la feuille du théier.

À titre comparatif, il ne faudrait pas dépasser 2 tasses de café par jour et 4 pour le thé. 

Au delà, on considère qu’il y a une forme de dépendance physique avec des symptômes de manque qui apparaissent à l’arrêt de la caféine.

Bien-sûr, cela diffère d’un individu à l’autre.

En tout état de cause, ces alcaloïdes sont acidifiants, déminéralisants (sauf pour le thé vert car il est riche en anti-oxydants) et ils bloquent la digestion : le repas va stagner dans l’estomac, cela va provoquer des fermentations et des putréfactions.

Les effets négatifs de la caféine :

  • Système digestif : reflux gastriques, ballonnements, gaz, douleurs intestinales
  • Système nerveux : dégradation du sommeil, irritabilité, anxiété, stress, tremblements, difficulté de concentration 
  • Système cardio-vasculaire : augmentation de la fréquence cardiaque, palpitations, hypertension
  • Système ostéo-musculaire : l’absorption du calcium est inhibée par le café, encore plus, quand le café est accompagné de lait d’origine animale
  • Système uro-génital : le café étant un diurétique, il accentue la fuite par les urines, du calcium et du magnésium, il ralentit la mobilité des spermatozoides

Si vous êtes vraiment « addict » de café, essayez de :

  • modérer sa consommation en ne conservant que celui qui vous procure vraiment du « plaisir » (histoire de ne pas frustrer votre cerveau émotionnel) et prenez-le de préférence en dehors du repas pour que la digestion soit moins perturbée.
  • Choisissez le BIO et évitez les capsules très nocives pour votre santé (contiennent titane, oxyde de fer, oxyde d’aluminium, chrome, silicium, cadmium), l’environnement et votre porte-monnaie !
  • Au restaurant ou dans les brasseries, à la traditionnelle question « un petit café ? », osez contrer l’automatisme et répondre « non, pas de petit ni de grand café, merci » .

Pour le thé, remplacez-le par une infusion, du rooibos ou du matcha qui est un thé vert intéressant pour sa forte teneur en anti-oxydants (ils vont contre balancer sa teneur en caféine, voir mon article).

Enfin, si le café est votre compagnon « rêveil » du matin, sachez qu’il existe des techniques naturopathiques pour le remplacer comme la gestion du sommeil, la douche écossaise, l’huile essentielle d’épinette noire…